À Propos

À Propos

Miles Richardson, O.C., est citoyen de la Nation Haïda. Après d’obtenir son diplôme en Économie de l’Université de Victoria en 1979, M Richardson servait comme administrateur du conseil de bande de Skidegate, où il dirigeait l’établissement du programme des Gardiens de Haïda Gwaii. En 1984, il était la personne la plus jeune à être élu comme Président du Conseil de la Nation Haïda, une position qu’il tenait jusqu’à 1996. Pendant son mandat comme président, M Richardson dirigeait le développement de la Constitution de la Nation Haïda; la mise en oeuvre du premier plan d’utilisation des terres et des ressources marines, qui était promulgué sous le loi Haïda; et la négociation de l’Accord Gwaii Haanas, le premier accord nation-à-nation entre Haïda Gwaii et le Canada, ce qui a protégé la territoire de Gwaii Haanas de la terre natale de son peuple, Haïda Gwaii.

M Richardson était membre du Conseil sur les revendications territoriales de la Colombie-Britannique, qui a fait des recommandations aux Premières Nations en C.B. ainsi qu’aux gouvernements de la C.B. et du Canada sur un processus fait-en-C.B. pour mener des négociations et pour construire une nouvelle relation. De 1991 à 1993, M Richardson était délégué du groupe de travail du Sommet des Premières Nations, un corps exécutif représentant des Premières Nations en C.B.. En 1995, il était nominé par le Sommet et puis nommé commissaire de la Commission des Traités de la C.B., une position qu’il tenait pendant deux mandats. En 1998, M Richardson était choisi comme Commissaire Principal de la Commission des traités de la C.B. par l’accord du Canada, de la Colombie-Britannique, et du Sommet des Premières Nations – un rôle qu’il servait jusqu’à 2004. En 2007, M Richardson a été nommé Officier de l’Ordre du Canada.

M Richardson est directeur fondateur de la Fondation David Suzuki, ayant servi sur le conseil d’administration de la fondation depuis son incorporation en 1990. Il était aussi membre fondateur de la Fondation Bill Reid, dont la mission et de préserver l’art et de perpétuer l’héritage de Bill Reid, ainsi que d’approfondir l’appréciation de l’art autochtone de la côte nord-ouest. De 2010 à 2013, il servait comme co-président du Cercle Consultatif Autochtone pour l’Institut sur la gouvernance. Présentement, il sert comme Conseiller Senior de l’Initiative de Leadership Autochtone, est membre de la direction de l’Initiative Autochtone de l’Énergie Propre de la C.B., et il sert comme directeur sur le conseil d’administration du New Relationship Trust.

Présentement, M Richardson est directeur du Consortium National sur le développement économique autochtone, une initiative du Peter B. Gustavson School of Business and Faculty of Law à l’Université de Victoria. Il dirige aussi sa propre firme de conseil stratégique, tirant de sa plus de trois décennies d’expérience en fournissant de conseils stratégique sur le développement de relations, la gouvernance autochtone, la participation communautaire, la durabilité, et le développement des affaires.